Quelques amas globulaires…

Le ciel cette nuit du 25/05/2014 était clair mais très humide…. Vu la météo de ces derniers jours, pas étonnant.
Avec un seeing toujours aussi mauvais, j’ai donc shooté un amas globulaire très sympa : M5

Ensuite, j’ai essayé de prendre un autre amas, plus faible : M14

Malheureusement, le ciel s’est voilé rapidement et je n’ai pas pris beaucoup de poses. Vu le résultat, c’est un objet à refaire la prochaine fois…

Saturne, le retour…

Saturne commence à devenir intéressante. Elle culmine de plus en plus tôt au méridien donc il est plus aisé de la shooter.
Le seul « problème » est sa hauteur par rapport à l’horizon.
Sans ADC, difficile de sortir une image correcte. Mais vu le prix de cet accessoire, pour le moment, je m’en passe ;o)

Mise en température « rapide » d’un Schmidt-Cassegrain

Bonjour,
La collimation d’un télescope est primordial pour avoir de belles images.
Un autre point essentiel est la mise en température. Dans un tube ouvert type Newton, cela va assez vite.
Par contre, dans un tube fermé type Schmidt-Cassegrain, c’est carrément plus long car l’air a du mal à circuler. De ce fait, on a souvent une veine d’air chaud qui apparait sur une étoile défocalisée. Tant que cette veine est présente, c’est que votre SC n’est pas à température.

Une solution consiste à acheter ça : http://www.maison-astronomie.com/accessoiresnonoptiques/1509-astrocooler-celestron-9-non-edgehd.html
Mais franchement, ça fait cher pour un aspirateur…

Donc j’ai bricolé un système qui fait la même chose avec que de la récup.
J’ai d’abord récupérer un gonfleur de matelas pneumatique (15€ à l’époque) :
air-2

Puis j’ai assemblé les deux tubes. Le premier, le plus court, fait 31.7mm de diamètre pour rentrer dans le porte oculaire. Le deuxième, plus petit, passe dans le premier et sa longueur est suffisante pour déborder du support miroir primaire du C9.
air-3

Le but est que l’air, filtré, est envoyé dans le petit tube et donc directement dans le tube (flèche rouge). Le tube étant étanche, l’air ne peut ressortir qu’entre le jeu des deux tubes (flèche verte) puis par les trois trous situés à l’extérieur du porte oculaire.
air-5

Pour éviter de pulser directement sur le secondaire, j’ai bouché l’extrémité du petit tube et fait des trous inclinés vers l’arrière :
air-4

Il suffit donc d’introduire cet ensemble dans le porte oculaire et d’allumer le gonfleur. J’ai mis des filtres anti-poussière un peu partout pour éviter de salir le C9.
air-1

Je n’ai pas de sonde de température donc il va falloir patienter un peu pour faire le test sur une étoile…